Se déconnecter

 Château de Couvicourt

Situé sur la commune de Saint Aubin sur Gaillon (Eure), le château de Couvicourt comprend un corps de logis symétrique présentant neuf travées sur sa façade principale en moellons enduits sur soubassement en pierre de taille. Un large fronton triangulaire doté d’un œil de bœuf central aveugle surmonte les trois travées centrales. Les deux travées extrêmes, de part et d’autre, forment l’équivalent de pavillons latéraux, dotés de chaînes d’angle à refends et de combles indépendants. Les toitures sont en ardoise et des œils-de-bœuf de grande dimension sont en place sur les croupes des deux ailes.

Le domaine, clos de haies et de murs, comprend également des bâtiments de ferme, vergers, et un potager clos de murs à proximité immédiate du château. Cet ensemble cohérent demeure une image fidèle de ces demeures de plaisance, érigées au courant du XVIIIe siècle « où les personnes de considération [vont] ordinairement se délasser des occupations qui les [appellent] à la cour, ou qui par état les [retiennent] dans les cités » comme l’écrit l’architecte et théoricien Jacques-François Blondel.

Le château, « avec tous les détails tant du jardin que des eaux» est l’œuvre de l’architecte rouennais Joseph Abel Couture (dit Couture l’Ainé, 1728 – 1789). Couture l’Ainé est l’auteur d’un certain nombre de constructions publiques et privées en Normandie. Couvicourt est la première construction portant sa marque.

 

Historique

Comme le mentionne Joseph Abel Couture dans un mémoire de candidature à l’académie royale d’Architecture, le château fut construit vers 1750 au profit de « M. de Lantaye, ancien fermier général des poudres et salpêtres » : il s’agit de Louis Edouard de Lantage de Tressigny (1699-1772), commissaire général des Poudres à Rouen.

De fin octobre 1792 à fin janvier 1793, Jean-François Marmontel, membre de l’Académie Française, habite le château de Couvicourt, avant de s’installer dans le hameau voisin d’Habloville où il meurt le 31 décembre 1799. Jean-François Marmontel, encyclopédiste, écrivain, poète et philosophe, ami de Voltaire et ennemi de Rousseau, protégé de Mme de Pompadour, fut secrétaire perpétuel de l’Académie Française; sa tombe se trouve au cimetière de Saint Aubin sur Gaillon.

Parmi les nombreux propriétaires qui se succédèrent à Couvicourt, on peut citer la famille de l’écrivain Gilbert Cesbron (1913-1979), auteur de romans (Les Saints vont en enfer, Chiens perdus sans collier…) et de pièces de théâtre (Il est Minuit docteur Schweitzer), qui fut Président du Secours Catholique. Gilbert Cesbron donne Couvicourt pour cadre à son roman, La Tradition Fontquernie, où l’on trouve des descriptions du château et du parc qui montrent l’attachement de l’auteur à ce domaine où il passa une partie de sa jeunesse.

En 2012, Xavier et Nathalie Sahut d’Izarn ont repris le domaine de Couvicourt, propriété de famille depuis 1946.

Le château de Couvicourt et son parc ont été inscrits au titre des Monuments Historiques par arrêté en date du 20 octobre 2015.

 

Préparez votre visite

Services


Visite intérieure
Visite intérieure
Visite extérieure
Visite extérieure
Visite adaptée aux enfants
Visite adaptée aux enfants
Séminaires
Séminaires
Visite intérieure
Réceptions
Visite intérieure
Hébergement
Visite intérieure
Restauration
Visite intérieure
Accès Handicapés
Visite intérieure
Exposition permanente
Visite intérieure
Tournages de films
Visite intérieure
Autres activités

Adresse & contact


Adresse
  • 7, rue du Bois de la Fosse
  • 27600 SAINT AUBIN SUR GAILLON
Contacts
  • Téléphone : 02 32 53 00 60