N°200

mars 2016

La mise en accessibilité est aujourd’hui une priorité incontournable pour tout propriétaire d’un monument historique ouvert au public. Si l’obligation de mise en accessibilité des établissements recevant du public existe depuis 2005, le législateur a prorogé son délai d’exécution par la mise en place d’un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) permettant de planifier un programme de travaux d’accessibilité sur une période déterminée. Ce dispositif met à l’ordre du jour l’état d’esprit de notre société actuelle : c’est la cité qui doit s’adapter aux personnes handicapées et non plus l’inverse. En pratique, cette louable initiative se trouve confrontée au cas si particulier du monument historique.

Prix

12,00