Réorganisation du ministère de la Culture

Le ministère de la Culture entame cette nouvelle année sous le signe de la restructuration.

Depuis le 1er janvier, et comme suite à la publication du décret n°2020-1831 du 31 décembre 2020  et de l’arrêté du 31 décembre 2020, l’administration centrale du ministère comprend désormais un secrétariat général et 4 directions :

-la direction générale des patrimoines et de l'architecture ;

-la direction générale de la création artistique ;

-la direction générale des médias et des industries culturelles ;

-la délégation générale à la transmission, aux territoires et à la démocratie culturelle

auxquelles s’ajoutent l’inspection générale des affaires culturelles et la délégation générale à la langue française et aux langues de France

La direction générale des patrimoines et de l'architecture (anciennement direction générale de l’architecture et du patrimoine, puis depuis 2010, direction générale des patrimoines) s’articulent entre plusieurs services (architecture, archives, musées, inspection, etc.) et notamment le service du patrimoine, divisé en deux sous-directions :

- la sous-direction des monuments historiques et des sites patrimoniaux ;

- la sous-direction de l'archéologie.

Les services de l’inspection des patrimoines, qui assurent une mission de conseil et d’expertise auprès de la "direction générale des patrimoines", mais également auprès des services déconcentrés – DRAC, sont intégrés à la "délégation à l'inspection, à la recherche et à l'innovation - DIRI" de cette nouvelle direction. L'inspection des patrimoines participe, en lien avec l'inspection générale des affaires culturelles, à des missions d'évaluation des politiques publiques.